Le cinéaste serbe Kusturica, évincé de Cannes 2016, dénonce la soviétisation de l’Europe

Kusturica-300x288

Emir Kusturica, serbe de Bosnie, n’est plus le bienvenu au festival du cinéma de Cannes pour la version 2016, il avait pourtant remporté la palme d’Or à Cannes en 1985. A cette époque il était la coqueluche de l’ « intelligentsia  » occidentale. Il a commencé à décevoir ses laudateurs lorsqu’en 2005 il s’est converti de la religion mahométane au christianisme et s’est fait baptiser selon le rite orthodoxe, le jour de la Saint-Georges, dans le monastère de Savina au Monténégro. Accusé de trahir ses racines musulmanes il aura cette réponse: «D’accord, nous avons peut-être été musulmans pendant 250 ans, mais nous étions orthodoxes avant cela, tout en restant serbes. » 

Le comité de sélection du festival de Cannes a donc refusé d’après la radio russe националыая служба новостен, de sélectionner son nouveau film « Sur la Voie lactée » avec Monica Bellucci dans le rôle principal:

« Mon film a été présenté, mais il n’a même pas été visionné. Je considère ceci comme une punition pour mes bonnes relations avec le président Vladimir Poutine« , a déclaré le cinéaste dans une interview à la radio russe NSN.

Selon lui, un ou deux jours de retard dans la présentation d’un film au comité de sélection n’avait jamais constitué auparavant une raison pour le refuser. Aussi le cinéaste suppose-t-il que le comportement des organisateurs du Festival a dans une large mesure été dicté par des considérations politiques.

« Depuis quelque temps, la politique se mêle de plus en plus souvent des travaux du Festival de Cannes. (…)  (Source)

Kusturica qui est également chanteur et musicien, a donné vendredi dernier à Paris un concert avec  son groupe  The No Smoking Orchestra, en commençant par l’hymne de la Russie que les 6.000 spectateurs de la salle ont écouté debout. Le refus du film aujourd’hui à Cannes ressemble donc à une réponse directe aux positions et amitiés politiques du cinéaste.

Le réalisateur dénonce les complicités occidentales avec les islamistes et critique à la fois les barrières et en même temps l’invasion d’une Union qui refuse de se définir par sa civilisation. Vidéo ci-dessous traduite oralement en français:

Parmi les réalisations d’Emir Kusturica la moindre n’est certes pas le village traditionnel qu’il a implanter de toute pièce au sommet d’une montagne près de Mokra Gora, dans le massif de Zlatibor en Serbie: Kustendorf (en allemand: village de Kust) ou  Drvengrad en serbe qui signigfie Village de bois.

Ce village d’artisans, créé à partir de rien, est le cadre d’un festival de musique et de cinéma dont la première édition a eu lieu en. Voir la vidéo du village ci-dessous:

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

Source : http://www.medias-presse.info/le-cineaste-serbe-kusturica-evince-de-cannes-2016-denonce-la-sovietisation-de-leurope/52909?utm_source=OxiMailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=mpi_131



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.