CHRISTINE TASIN: CES ASSASSINS QUI OBÉISSENT AU CORAN

Commentaire: Ce n’est pas au nom de la république ni au nom de la France ni au nom de sa culture ou de ses traditions que l’on doit s’opposer à l’islam mais au nom de la réhabilitation du christianisme biblique (non religieux, c’est à dire non compromis avec le pouvoir séculier tel qu’il s’est transformé sous Constantin suite au concile de Nicée en 325, voir Apocalypse 18v3-5) et de ses valeurs. Oui, le coran est incompatible avec la bible mais le meilleur moyen d’intégrer les musulmans c’est d’aimer son prochain au nom du christianisme.
Si les valeurs chrétiennes redevenaient fortes dans l’esprit de la majorité des français alors l’islam reculerait puis disparaîtrait, telle est la puissance de la seule foi véritable. Et cela pour le bénéfice de tous, même des musulmans (ou futurs ex musulmans) eux-mêmes malgré eux.

Par ses propres contradictions, le catholicisme n’a pas le bon « logiciel » pour contrecarrer parfaitement les arguments spirituels de l’islam car ce dernier peut effectivement le contredire sur certains sujets non bibliques tel que la théorie humaine de la trinité par exemple (apparue justement au 4ième siècle). Donc tant que les chrétiens n’auront pas d’abord fait le ménage dans leurs têtes, l’islam continuera de progresser et d’être un danger grandissant.
Or ce n’est pas ce que fait la dissidence actuellement sur le plan spirituel, bien au contraire ! D’ailleurs Alain Soral et son association font même le contraire en faisant sans cesse la promotion du coran, des hadiths et de l’histoire islamique en oubliant de le faire pour la bible (c’est à dire l’ancien et le nouveau testament alors que Kontre Kulture n’a édité que le nouveau) et les débuts de l’histoire chrétienne et préislamique c’est à dire les dix premiers siècles. Ces pans de l’histoire ne sont jamais abordés alors qu’ils reprochent aux républicains d’être révisionnistes et d’ignorer l’histoire de France d’avant 1789. C’est l’hôpital qui se moque de la charité !
Sachez bien tous que si ce travail n’est pas fait alors c’est la guerre civile qui se prépare et le travail de réconciliation voulu par E&R restera vain. Il n’y aura pas de paix avec les hommes sans réconciliation d’abord avec Dieu, Christ et la bible. Le devoir de vérité l’exige car Sa « Paroles est Vérité » (Jean 17v17). Vu à quel point l’orgueil et le péché règne de tous côtés ici-bas, ce scénario est donc très peu probable et à défaut d’un salut collectif à l’échelle de la nation ou du monde, le nouvel ordre mondial sera inévitable. Seul notre salut individuel reste à notre portée lorsque Jésus mettra un terme à ce gâchis très prochainement (avant le début du troisième jour de sa résurrection c’est à dire avant 2033, un jour pour mille ans: faites vos recherches sur ce site).

Fin du commentaire

Christine Tasin est une battante et une combattante. La présidente de Résistance Républicaine est professeur de lettres classiques et contributeur apprécié du site internet Riposte Laïque. Elle vient de publier un petit livre décapant en forme de brûlot : «  Les assassins obéissent au Coran ».
Dans son ouvrage, Christine Tasin (aidée de René d’Armor) veut rappeler un élément essentiel à ses yeux : « La France fait face à une véritable menace : la doctrine totalitaire que l’Islam appelle la Charia. ». Pour l’auteur, le Coran, la loi islamique et la Charia sont incompatibles avec la République en allant à l’encontre de la Constitution et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
Poursuivie devant les tribunaux pour avoir choisi de dévoiler la vraie nature de cette nouvelle forme de totalitarisme, Christine Tasin évoque, sans détours et sans langue de bois, les attitudes d’Alain Juppé ou de Marine Le Pen face à l’islamisme radical. Elle est interrogée par Martial Bild.

Source : http://www.tvlibertes.com/2016/10/31/11068/christine-tasin-assassins-obeissent-coran



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.