Archives de catégorie : Société

L’OMS et l’Unicef viennent de stériliser des populations du tiers-monde sous couvert de vaccination

arton186917-df3ebAprès les scandales qui ont déjà secoué le Mexique, le Nicaragua et les Philippines, l’OMS et l’Unicef sont à nouveau mis en cause au Kenya pour avoir administré des produits stérilisants à l’insu des patients qu’ils prétendaient vacciner contre le tétanos.

La Conférence épiscopale catholique du Kenya, qui administre de nombreux hôpitaux, a participé à la campagne de vaccination contre le tétanos organisée par l’OMS et l’Unicef en mars et octobre 2014 pour les patients de 14 à 49 ans. Face aux rumeurs qui circulaient, la Conférence épiscopale a demandé au ministre kenyan de la Santé, James Wainaina Macharia, de vérifier la composition des vaccins.

Continuer la lecture



Voltaire, triste emblème de la république

voltaireCalomniateur, propagandiste, servile, profiteur et détestant le peuple.

Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire.

Chacun sait aujourd’hui que Voltaire n’a jamais écrit, ni prononcé et encore moins pensé cette fameuse phrase qu’Evelyn Beatrice Hall tenta de lui attribuer en 1906. D’aucuns persistent à croire que Voltaire combattait les privilèges, défendait la tolérance, l’égalité et la liberté de pensée, bref était un parangon d’esprit républicain. Ils en oublient le Voltaire raciste, « il n’est permis qu’à un aveugle de douter que les blancs, les nègres, les albinos, les Hottentots, les Lapons, les Chinois, les Amériques ne soient des races entièrement différentes » ; antisémite, « vous ne trouverez en eux [les Juifs] qu’un peuple ignorant et barbare qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition, et à la plus invincible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et les enrichissent » ; homophobe, « comment s’est-il pu faire qu’un vice, destructeur du genre humain s’il était général ; qu’un attentat infâme contre la nature, soit pourtant si naturel ? » ; et hostile à l’égalité, « le système de l’égalité m’a toujours paru l’orgueil d’un fou. »

Continuer la lecture



Le CRIF, fer de lance du choc des civilisations

pho7dd9c258-bb50-11e4-95dd-16bbe8d1674f-805x453Après Manuel Valls, Marine Le Pen « sous influence juive » ? Les récentes déclarations de Roger Cukierman, le donnent en tout cas à penser. Si elles peinent à convaincre de l’irréprochabilité de la présidente du Front National, elles montrent en revanche, si besoin était, que celle-ci, à force d’allégeances à Israël, a désormais toute sa place dans le système politique dominant. Elles jettent également une lumière crue sur ledit système totalement acquis au modèle du choc des civilisations qui tient les « jeunes musulmans » pour « seuls responsables des violences commises aujourd’hui ».

Continuer la lecture



Les catholiques, citoyens de seconde zone en France

1938709736Lundi soir, François Hollande, président de la république, était l’invité d’honneur du diner annuel (à 900 euros par personne) du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Durant son discours, François Hollande s’est longtemps apitoyé sur la profanation du cimetière juif de Sare-Union. Il a longuement insisté sur le fait que les auteurs de ce saccage étaient des “Français de souche” mais il ne s’est pas souvenu que l’un d’entre-eux était un militant “antifasciste” notoire.
. Le président de la république n’a pas non plus estimé utile de faire la moindre allusion aux tombes chrétiennes profanées et aux crucifix arrachés des stèles à Tracy-sur-Mère, à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse ou à Saint-Beat.
. Pour la seule année 2014, le ministère de l’Intérieur a recensé des actes de profanation dans 206 cimetières chrétiens, 6 cimetières juifs et 4 carrés musulmans. Mais les tombes chrétiennes n’intéressent ni les élites politiques ni les journalistes.
Continuer la lecture



Santé publique: la loi du plus fort

indexLes non-dits en santé publique doivent être pris en compte pour préparer l’avenir

Les politiques rêvent de réduire les coûts de la santé.

Mais les solutions qu’ils proposent n’ont aucune chance d’être efficaces. Voici pourquoi :

Un constat sans concession
– La médecine : un business pur et dur

L’augmentation considérable du nombre de malades atteints de maladies de civilisation liées à des comportements contraires à la santé devient un vrai business. Le diabète, le surpoids et l’obésité, les maladies auto-immunes… des rhumatismes à l’Alzheimer ou Parkinson toutes ces maladies remplissent les cabinets médicaux qui traitent les symptômes plus que les causes réelles. On réduit l’inflammation sans en connaître l’origine.

Continuer la lecture