Big Brother en pleine puissance en Chine

VIDÉO – En Chine, difficile d’échapper à la vidéosurveillance plus de 7 minutes.

Les progrès de l’intelligence artificielle dopent les capacités de surveillance de l’État chinois. À l’heure actuel ce dernier dispose d’un système redoutable de plus de 170 millions de caméras, qui devrait encore s’étoffer d’ici trois ans.

Sept minutes. C’est le temps qu’il aura fallu au système de surveillance de la ville de Guiyang, dans la province du Ghizhou, en Chine, pour mettre la main sur un individu recherché sur la base d’une simple photo.

Tel est le résultat de l’expérience menée par le correspondant de la BBC en Chine, John Sudworth, qui souhaitait mettre à l’épreuve ce qu’il décrit comme « le réseau le plus étendu et sophistiqué de vidéosurveillance au monde ».

Avec la complicité des autorités locales, le journaliste s’est fait tirer le portrait dans un poste de police afin que son visage soit intégré à la base de données des habitants de la ville de Guiyang et enregistré comme individu suspect. Après quelques minutes de pérégrinations dans le centre-ville, il est rapidement identifié par l’une des nombreuses caméras intelligentes jalonnant les rues puis interpellé par plusieurs policiers.

Plus de 170 millions de caméras en Chine

À l’instar des 3 millions de citoyens de Guiyang, les habitants des grandes villes du pays sont constamment sous l’œil des caméras de surveillance. La Chine a mis au point un système de surveillance redoutable fort de plus de 170 millions de caméras essaimées à travers le pays.

400 millions de nouvelles caméras doivent venir compléter le réseau national d’ici trois ans. Certaines d’entre elles sont dotées d’un dispositif de reconnaissance faciale permettant d’identifier les passants avec une marge d’erreur infime.

Désireuses de renforcer la sécurité sur le territoire, les autorités chinoises utilisent la reconnaissance faciale pour prévoir et prévenir les crimes. Les mouvements et les comportements des citoyens sont analysés et recoupés aux autres données accumulées par le pouvoir pour avertir rapidement les autorités en cas de signaux jugés suspects.

La technologie est aussi utilisée pour conformer les citoyens à la norme. À Shangaï et Shenzhen, les visages des piétons traversant au rouge sont projetés sur des écrans géants aux coins des carrefours jusqu’à ce qu’ils s’acquittent d’une amende.

Source : http://www.rtl.fr/actu/futur/video-chine-videosurveillance-ia-intelligence-artificielle-7791386634

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.