31 000 scientifiques contre le plan d’action contre le réchauffement climatique

Plus de 31 000 scientifiques signent une pétition contre le plan d’action contre le réchauffement climatique.

Plus de 31 000 scientifiques se sont unis contre l’agenda politique du réchauffement climatique. Le consensus scientifique, qui comprend plus de 9 000 scientifiques titulaires d’un doctorat, appuie la nécessité du dioxyde de carbone et apporte un éclairage sur l’agenda du réchauffement climatique, qui comprend le rationnement de l’énergie industrielle, la planification économique centralisée et des régimes de taxation à l’échelle mondiale.

Ces scientifiques se prononcent désormais contre le canular du réchauffement de la planète et contre le fait que les accords mondiaux visant à limiter les gaz à effet de serre nuisent réellement à la vie végétale et animale de la planète.

La pétition, qui comprend d’importantes recherches évaluées par des pairs, est appuyée par divers scientifiques possédant un large éventail d’expertise. La pétition met en garde les États-Unis contre la signature de traités internationaux qui ne font qu’imposer un fardeau financier aux citoyens du pays, dérober leur souveraineté nationale et restreindre leur production d’énergie. L’alarmisme sur le réchauffement climatique, en d’autres termes, est une pseudo-guerre destinée à faire tomber un pays.

Une lettre de Frederick Seitz, président de l’Académie nationale des sciences des États-Unis, est également distribuée avec la pétition. La lettre met en garde au sujet de la science erronée contre le dioxyde de carbone. Le dioxyde de carbone est essentiellement une molécule miracle pour la vie, et non un polluant dangereux qui doit être éliminé de l’atmosphère. Sa lettre met également en lumière les dangers de l’entrée des États-Unis dans les traités mondiaux qui vont rationner l’énergie et confisquer les richesses de la nation.

Ce n’est pas parce qu’Al Gore, l’alarmiste du climat, peut monter sur scène, pointer du doigt un graphique et corréler la hausse des températures au-dessus des océans avec l’augmentation des gaz à effet de serre que cela fait du réchauffement planétaire un véritable problème ou une sorte de « science établie » qui détruira la planète. Comme le soulignent les scientifiques, la pression de vapeur du CO2 au-dessus de l’eau de mer dépend de la température. Il est naturel que les deux ensembles de données montent ensemble. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

La pétition exhorte les dirigeants élus à rejeter l’accord sur le réchauffement de la planète qui a été rédigé à Kyoto, au Japon, en décembre 1997, ainsi que toutes les autres propositions de même nature. Heureusement, le président Trump a fait sortir les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. Éliminer les gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone nuirait en fait à la planète, en éliminant le composé dont les plantes ont besoin pour prospérer. Si le dioxyde de carbone est si nocif pour la planète, pourquoi les serriculteurs achètent-ils des générateurs de CO2 pour doubler la croissance des plantes ?

La pétition et les recherches qui l’accompagnent réfutent le mythe selon lequel les niveaux de dioxyde de carbone projetés vont causer un réchauffement catastrophique de l’atmosphère terrestre et perturber le climat. La réalité est en faveur des gaz à effet de serre, qui sont bénéfiques pour l’environnement végétal et animal sur Terre. La pétition vise également le programme de lutte contre le réchauffement climatique et affirme qu’il entravera l’avancement de la science et de la technologie dans le monde. La confiscation de la production d’énergie américaine menace la souveraineté des États-Unis et sa capacité d’offrir de l’aide à d’autres pays. Que se passerait-il si les alarmistes du changement climatique prenaient une grande respiration, exhalaient un peu de dioxyde de carbone et se concentraient sur les polluants réels qui minent notre environnement et notre santé ?

Source : https://fr.sott.net/article/31985-Plus-de-31-000-scientifiques-signent-une-petition-contre-le-plan-d-action-contre-le-rechauffement-climatique

One thought on “31 000 scientifiques contre le plan d’action contre le réchauffement climatique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.